Témoignage de Nicolas

Nicolas est juriste assurance de biens aux Assurances du Crédit Mutuel.
Nicolas, juriste assurance de biens, nous parle de son quotidien aux Assurances du Crédit Mutuel (ACM).

En quoi consiste votre activité de juriste au sein de la direction des assurances de biens des Assurances du Crédit Mutuel ?

Les assurances de biens comprennent les assurances automobile et habitation, bien connues des particuliers. Sur le marché des professionnels et des entreprises, dont je m’occupe, d’autres types de garanties sont mises en jeu, par exemple les bris de machines, la perte d’exploitation ou la perte de la valeur d’usage du fonds de commerce.
Aux Assurances du Crédit Mutuel (ACM), nous nous adressons au marché des artisans, commerçants et prestataires de services qui réalisent un chiffre d’affaires inférieur à 2,5 millions d’euros par an. Il s’agit donc de petites et moyennes structures.
Mon travail, au sein de cette activité en fort développement, consiste à assurer la rédaction et le développement des contrats ainsi que la vérification de leur conformité juridique. Il y a donc un double aspect : rédactionnel et fonctionnel.

Qu’est-ce qui vous passionne particulièrement dans votre métier au sein des Assurances du Crédit Mutuel ?

J’apprécie vraiment la conception des contrats, parce que c’est un sujet sur lequel il faut se creuser la tête. Rédiger un contrat d’assurance est un « jeu » de construction hyper complexe. Quand on met une pièce quelque part, il faut toujours vérifier qu’une autre pièce n’a pas la même fonction ailleurs. Et quand on en enlève une, il ne faut pas oublier de vérifier que cela ne fait pas s’effondrer toute la construction. Cet aspect de conception va bien au-delà de l’aspect rédaction d’une garantie. C’est vraiment un ensemble dont il faut s’assurer de la cohérence.

C’est un travail passionnant parce que très stimulant intellectuellement, et dans lequel il y a une forme d’ingénierie. En plus, je travaille dans un service de développement, avec des gens qui ont des compétences très différentes de la mienne : nous sommes deux juristes, entourés par un actuaire, un ingénieur, des souscripteurs spécialistes du dommage aux biens et d’autres souscripteurs spécialistes de la responsabilité civile. Ces compétences différentes ont toutes besoin les unes des autres pour concevoir un contrat. C’est un vrai travail d’équipe, en somme.

C’est un travail passionnant parce que très stimulant intellectuellement, et dans lequel il y a une forme d’ingénierie.
Nicolas, juriste assurance de biens, nous parle de son quotidien aux Assurances du Crédit Mutuel (ACM).

Est-ce que vous ressentez les valeurs mutualistes du Groupe dans votre activité quotidienne ?

C’est sensible notamment dans les relations hiérarchiques. Nous sommes dans un environnement de travail très agréable, où l’on se sent valorisé.
Au-delà de cet aspect, on se doit aussi de faire apparaître le mutualisme dans la conception des produits : il faut toujours veiller à ce que les contrats que l’on commercialise auprès des clients répondent à leurs véritables besoins. Notre vocation est de protéger nos clients, leur apporter un service et une solution à leurs besoins.

Quelles sont les perspectives d’évolution aux Assurances du Crédit Mutuel pour un juriste ?

Avant tout, un juriste qui intègre les Assurances du Crédit Mutuel aura la possibilité d’exercer son métier dans plusieurs domaines : les assurances de biens, où j’exerce mon activité, mais également les assurances de personnes, ou encore au niveau de fonctions transverses telles que le juridique institutionnel, ou encore les ressources humaines.
Ceci étant posé, l’évolution peut également passer par la prise en charge d’une équipe de juristes, et ainsi devenir manager.
Il est enfin possible d’être reconnu à un niveau expert avec une classification supérieure. Notre profil peut également permettre d’évoluer sur d’autres activités, par exemple en indemnisations sur une fonction d’inspecteur corporel.

Toutes sortes de passerelles existent au sein de la branche mais également vers d’autres métiers grâce à la grande diversité des métiers au sein des Assurances du Crédit Mutuel et du Groupe.
Au Crédit Mutuel, nous suivons des formations tous les ans. Elles nous permettent de mieux maitriser notre métier, mais aussi de nous faire évoluer vers un autre métier.

Comment parleriez-vous de votre métier à un jeune juriste qui souhaite rejoindre les Assurances du Crédit Mutuel ?

Je lui dirais qu’il faut savoir être curieux, ouvert, c’est-à-dire recueillir de l’information auprès de gens qui ne font pas forcément le même métier, et savoir discuter, parce que c’est en discutant que l’on apprend aussi, en confrontant les points de vue. Si vous aimez vous creuser la tête et imaginer des solutions innovantes, c’est le métier tout indiqué. Ici, on fait de la cuisine, avec beaucoup d’ingrédients à disposition, mais l’objectif consiste à ce que le plat soit bon à la fin.